A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

75 artistes participent au concours de chansons sur l’eau et l’environnement.

Nouakchott, 03-01-2013  Soixante-quinze artistes dont douze jeunes femmes participeront au concours de chansons sur l’eau et l’environnement, a annoncé mercredi à l’Université Libre de Nouakchott son initiateur Abou Thiam, alias Ngaary Laaw, fondateur de l’Orchestre du fleuve Sénégal qui réunit des artistes du Sénégal, de la Mauritanie, de la Guinée Conakry et du Mali.

« Nous sommes très excités d’organiser ce concours en Mauritanie« , a affirmé Abou Thiam, lors d’une conférence de presse. « Pour nous, on partage les mêmes valeurs », a-t-il ajouté.

Les auditions du concours, qui sont réparties en quatre phases, seront lancées ce jeudi 3 janvier, au Village de la Biodiversité. « Il est attendu cinq lauréats de ce concours que nous allons primés par des prix symboliques allant de 150.000 FCFA à 350.000 FCFA. En dehors de cela, les cinq lauréats seront invités à Dakar pour des sessions d’enregistrement de leurs œuvres », explique le fondateur de l’Orchestre du fleuve Sénégal.

M. Thiam a ajouté qu’une chanson collective sera créée en rapport avec la problématique de l’eau et de l’environnement. Pour Ngaary Laaw, »il s’agit de partir de la culture pour participer au développement ».

Le concours est soutenu par la fondation hollandaise DOEN, l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), le ministère délégué auprès du premier ministre chargé de l’environnement et du développement durable en collaboration avec le Conservatoire international de la musique et des arts de Nouakchott (CIMAN).

Babacar Baye Ndiaye

Source : Rédaction Cridem

Ngaari Laaw lance ’’Ngoo maayo’’ pour chanter l’union des riverains du fleuve Sénégal

Agence de Presse Sénégalaise

19/04/2012 22:12 GMT

Dakar, 19 avr (APS) – Le chanteur Abou Thiam dit Ngaari Laaw, lead vocal de L’Orchestre du fleuve, a procédé, jeudi à Dakar, au lancement de l’album ‘’Ngoo maayo’’ (ce fleuve) pour appeler à l’union des peuples riverains et se projette en même temps pour le Festival du fleuve, prévu du 27 au 30 décembre prochain à Bogué (Mauritanie).

L’album composé de quatre titres réunit des artistes venus des pays traversés par le fleuve Sénégal. A coté du titre collectif ‘’Ngoo mayoo’’, on retrouve aussi ‘’Ndiyam’’ chanté par l’artiste Alphadio Dara de la Guinée, ’’Lambé’’ de Djodjo Diabaté du Mali, ’’Fouta’’ de Néné Bolol Guèye de la Mauritanie et le titre Woul Koly de Ngaari Laaw du Sénégal.

Il a été enregistré après 90 minutes de spectacle, pendant 15 jours, à l’occasion des ateliers d’échange et de création en mai 2011 à Dakar.

Dans leur album, on retrouve des instruments musicaux comme le ‘’hoddu’’ (guitare traditionnelle), le Djembé (percussion) que les quatre pays ont en commun et une chanson ‘’Mali Sadio’’ chanté aussi dans ces pays.

‘’Dans cet album, nous invitons les populations riveraines du fleuve Sénégal — Guinéens, Maliens, Mauritaniens et Sénégalais — au rapprochement et à la culture de la paix. Nous invitons aussi à la préservation de la culture locale et aux bonnes pratiques que nous avons en commun’’, a dit Ngaari Laaw, jeudi, au cours d’une conférence de presse.

L’Orchestre du fleuve Sénégal a sillonné aussi l’Europe où il a pris part au Forum mondial de l’eau du 12 au 19 mars à Marseille (France) et à la Semaine nationale de l’eau, aux Pays Ba, du 22 au 27 mars dernier.

Selon Ngaari laaw, leur participation à ces événements mondiaux ‘’leur permis de s’ouvrir, d’échanger avec des partenaires et d’acquérir de l’expérience’’.

Aujourd’hui, après la sortie de l’Album, Ngaari Laaw se projette sur son ‘’Festival du fleuve’’, prévu du 27 au 30 décembre à Bogué, en Mauritanie, en présence des artistes venus des différents pays traversé par le fleuve.

Il sera précédé, pour tout le mois d’octobre, d’un concours de chansons sur l’eau et l’environnement ouvert aux quatre pays de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). La finale est prévue le 1-er novembre à Nouakchott.

Selon lui, si l’édition 2011 du festival n’a pas eu lieu, c’est surtout lié à des ’’problèmes financiers accumulés’’ au cours du Festival mondial des arts nègres, en décembre 2010.

AAC/AD

Communique de Presse – 17 Avril 2012

L’Orchestre du Fleuve Sénégal labellisé par le forum Mondial de l’Eau s’est rendu à Marseille du 12 au 17 Mars 2012 pour participer à ce rendez-vous mondial de l’Eau sous la direction de Ngaari Laaw Sénégal promoteur de cette orchestre. A cette occasion l’orchestre du Fleuve Sénégal a lancé officiellement son premier album « Ngoo Maayo » enregistré lors des ateliers d’échanges et de création en Mai 2011 à Dakar.

Ngaari Laaw qui a également participé de son coté au panel « Eau et Culture » pour faire parler de son expérience culture et développement, animera une conférence le Jeudi 19 Avril 2012 à partir de 17 heures à la Maison de la Culture Douta Seck. A cette occasion, Abou Thiam parlera aussi de la Semaine nationale de l’Eau à laquelle l’Orchestre du Fleuve Sénégal a participé au Pays Bas du 22 au 27 mars 2012, et du lancement du concours de chansons sur l’eau et l’environnement ouvert aux quatre pays de l’Organisation pour la mise en valeur du Fleuve Sénégal (OMVS) concours qui se déroulera à Nouakchott Mauritanie, de l’édition 2012 de son Festival de l’Eau et également de l’actualité socio-politique nationale.

Le Président

Concert Ngaari Laaw/Orchestre du Fleuve at the Noorderparkkamer, Amsterdam, The Netherlands

Orchestre du Fleuve – Noorderparkkamer – Amsterdam sur YouTube NgaariLaaw Nederland

Forum mondial de l’Eau : ’’bilan positif’’ pour l’Orchestre du fleuve Sénégal (membre)

AFRIQUE-FRANCE-MUSIQUE
23/03/2012 11:41 GMT

Dakar, 23 mars (APS) – L’artiste et acteur culturel Abou Thiam Ngaari Laaw tire un bilan ‘’positif’’ de sa participation au 6-ème Forum mondial de l’Eau (Marseille, 12-17 mars) où, avec l’Orchestre du fleuve Sénégal, il  a officiellement lance l’album ‘’Ngoo Maayo’’ (Ce fleuve, en pulaar) et participé à un panel sur le thème ‘’Eau et Culture’’.

‘’C’est un bilan positif en termes de compréhension de l’enjeu de l’eau pour notre monde. Notre participation à ce rendez-vous mondial de l’eau de Marseille 2012 renforce mes convictions sur mon combat pour la cause de l’eau potable pour tous’’, a dit le musicien dans un entretien accordé vendredi à l’APS.

Lors de cette rencontre, ‘’l’eau a été abordée sous tous les angles et j’étais heureux de participer au panel +Eau et Culture+ animé par des artistes venant de plusieurs pays’’. ‘’J’y ai naturellement pris la parole pour parler de mon Festival de l’Eau Fouta et de l’Orchestre du fleuve Sénégal’’ qui regroupe des artistes maliens, mauritaniens et sénégalais, a ajouté Abou Thiam.

Ngaari Laaw a affirmé que les différentes expériences développées par les acteurs de l’eau du monde au forum l’ont ‘’profondément séduit et inspiré’’. A ce sujet, il a signalé avoir donné l’exemple du musée de l’eau du Burkina Faso, ‘’une expérience que le promoteur souhaite reproduire au Sénégal en rapport avec le Festival de l’Eau’’.

Après sa participation au forum de Marseille, l’Orchestre du fleuve Sénégal a animé jeudi à l’Université Wageningen aux Pays-Bas la Journée mondiale de l’Eau, en présence du Prince héritier.

Sur le trajet Marseille-Paris-Bruxelles, en partance pour les Pays-Bas, il a écrit deux chansons (‘’Mamma’’ et ‘’FME’’) que le forum de l’Eau lui a inspiré. Il a annoncé à l’APS qu’il compte les mettre en musique à Dakar et Bruxelles, au mois de mai prochain.

Les 25 et 27 mars, deux concerts sont prévus à Amsterdam, a annoncé Abou Thiam, relevant qu’auparavant, lui et ses collègues rendront visite ‘’musicalement’’ aux Français vivant aux Pays-Bas dans le cadre de la célébration de la Quinzaine de la Francophonie

L’Orchestre du fleuve Sénégal, monté grâce au concours de Doen des Pays-Bas et de l’Organisation de la mise en valeur de Fleuve Sénégal (OMVS), se veut le miroir d’une unité culturelle partagée par les artistes qui le composent, se veut à la fois creuset d’enrichissement et tremplin pour intégrer le circuit professionnel.

L’idée de le mettre sur pied est née au cours du Festival de l’Eau en 2009 à Bow (région de Matam), comme recommandation du forum qui a réuni experts, acteurs culturels et populations à la base.

L’album ‘’Ngoo Maayo’’ qu’il a présenté à la rencontre de Marseille, est composé de six titres (‘’Ngoo Maayo’’, ‘’Ndiyam’’, ‘’Lambé’’, ‘’Fouta’’, ‘’Woul Koly’’, ‘’Musidaagal’’). Il a été enregistré et mixé à Dakar par Lamine Faye. Avant d’enregistrer, les musiciens s’étaient retrouvés en atelier, du 13 au 26 mai dernier à Guédiawaye. Ils avaient aussi procédé à une restitution de ses compositions à Dakar et Thiès.

Il y a aux chants Alphadio Dara Baldé (Guinée), Néné Bolol Guèye (Mauritanie), Mariam Djodjo Diabaté (Mali), Abou Thiam (Sénégal) et aux instruments Amadou Woury Diallo (flûte), Amadou Guèye (guitare), Bandioukou Koné (guitare, djembé), Baba Sissoko, Amadou Adama Guèye et Alassane Diallo (hoddu), Djiby Diallo (percussions, calebasse, djembé), Boubacar Ba (percussions).

ADC/ASG

Presse Forum Mondial Eau.pdf

Source: www.aps.sn/aps.php?/page=article&id_article=93292

Forum mondial de l’Eau : L’Orchestre du fleuve Sénégal invité à Marseille

Le Soleil – APS
Jeudi, 15 Mars 2012 09:55

L’Orchestre du fleuve Sénégal, qui regroupe des artistes maliens, mauritaniens et sénégalais, quitte Dakar ce 10 mars à destination de Marseille (France). Il participera au Forum mondial de l’Eau, du 12 au 17 mars dans cette ville du sud de la France.

En plus de l’animation à Marseille d’un spectacle pour présenter son album « Ngoo Maayo » (Ce fleuve, en langue pulaar). l’Orchestre du fleuve Sénégal participera, du 12 au 17 mars, avec divers acteurs culturels, à une série de panels consacrés à la problématique de la gestion de l’eau, indique l’artiste et acteur culturel, Abou Thiam Ngaari Laaw, l’un des membres de ce groupe.

Après le forum de Marseille pour lequel il est labellisé, ces musiciens sont attendus aux Pays-Bas pour une série de manifestations dans le cadre de la célébration de la Semaine de l’eau, à partir du 22 mars. L’album « Ngoo Maayo » est composé de six titres (« Ngoo Maayo », « Ndiyam », « Lambé », « Fouta », « Woul Koly », « Musidaagal »). Il a été enregistré et mixé à Dakar par Lamine Faye. Avant d’enregistrer, les musiciens s’étaient retrouvés en atelier, du 13 au 26 mai dernier à Guédiawaye. Ils avaient aussi procédé à une restitution de leurs compositions à Dakar et Thiès. Il y a, aux chants Alphadio Dara Baldé (Guinée), Néné Bolol Guèye (Mauritanie), Mariam Djodjo Diabaté (Mali), Abou Thiam (Sénégal) et aux instruments Amadou Woury Diallo (flûte), Amadou Guèye (guitare), Bandioukou Koné (guitare, djembé), Baba Sissoko, Amadou Adama Guèye et Alassane Diallo (hoddu), Djiby Diallo (percussions, calebasse, djembé) et Boubacar Ba (percussions).

Monté grâce au concours de Doen des Pays-Bas et de l’Organisation pour la mise en valeur de fleuve Sénégal (Omvs), l’orchestre du fleuve Sénégal, miroir d’une unité culturelle partagée par les artistes qui le composent, se veut à la fois creuset d’enrichissement et tremplin pour intégrer le circuit professionnel.

L’idée de le mettre sur pied est née au cours du Festival de l’Eau en 2009 à Bow (région de Matam), comme recommandation du forum qui a réuni experts, acteurs culturels et populations à la base.

Pour Djiby Diémé, manager d’artiste et acteur culturel, partie prenante du projet, « ce n’est pas facile .Il faut se féliciter de la coopération des musiciens qui font partie du projet»…


source: http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=12842:forum-mondial-de-leau-lorchestre-du-fleuve-senegal-invite-a-marseille-&catid=45:music&Itemid=109

Report of the workshop of the Orchestre du Fleuve Senegal

During the first two days of the rehearsals (May 13-19, 2011), musicians from each country presented their music to the others. The first day the first two songs (« Fouta » Nene Bolol Gueye and « Lamba » of Djodjo Diabate) were shared and fully explained.
The second day Abou Thiam (Senegal) and Alphadio (Guinea) shared and explained their songs to the group.
It was important to translate and explain the songs, because the songs, written in national languages (Bambara and Fulani either), were not understood by all.
The first two days also allowed participants to familiarize themselves with each other, their music and their way of playing. So they were mostly spent on listening and effort to understand the rhythms and melodies of others.
The last four days were devoted to the practice and repetition of songs listed beneath.


Titres l’Orchestre du Fleuve Senegal
1. Fouta (NENE BOLOL GUEYE de la Mauretanie)
2. Lamba (Djodjo DIABATE du Mali)
3. Musidaagal (Instrumental Collectif)
4. NDIYAM (Alphadio Dara de Guinee)
5. DAARA (Abou Thiam-Ngaari Laaw du Senegal)
6. Mali Sado (Collectifs des 4 pays)


The artists/musicians who took part in workshops.

Senegal
Abou Thiam (Chants)
Amadou Athiel Gueye (Hoddu, Guitare traditionnelle)
Alioune Gueye (Guitare Electrique)
Djiby Diallo (Percussions : Calebasses, Djembe)
Seykou Ndiaye (Chants, Rappeur)

Mali
Mariame Djodjo Diabaté (Chant)
Baaba Sissokho (Hoddu, Guitare traditionnelle)
Bandiouga Koné (Djembe, Guitare)

Mauritanie
Neene Bolol Gueye (Chants)
Alassane Diallo (Hoddu, Choeurs)

Guinée
Alfadjo Dara Baldé (Chants)
Amadou Woury Diallo (Flûte)
Boubacar Ba (Percussions, Casangne)

Ateliers de creations Orchestre du Fleuve Senegal

Affiche Ateliers Orchestre du Fleuve Senegal 13-26 mai 2011

Ngaari Laaw envisage de creer l’orchestre du fleuve

The first day of rehearsals a journalist and a cameraman from the RTS (national Senegalese radio and television) came to do a story, interviewed some participants and the manager of the Orchestra of the Senegal River. This report was published five times during prime time.

On the second day, the « Voice of America », a radio based in Washington, DC (USA), interviewed Abou Thiam. An interview that was broadcast around the world.

Following is the private television channel 2STV who came to the same job as the RTS.

Ngaari Laaw envisage la création d’un orchestre du fleuve Sénégal – Ferloo.com, online newspaper also covered the event.

Naissance de l’Orchestre du fleuve : Un symbole d’unité culturelle des musiciens de l’ouest africain – Le Soleil – 15 juillet 2011 – written by APS