A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Concert Ngaari Laaw/Orchestre du Fleuve at the Noorderparkkamer, Amsterdam, The Netherlands

Orchestre du Fleuve – Noorderparkkamer – Amsterdam sur YouTube NgaariLaaw Nederland

Forum mondial de l’Eau : ’’bilan positif’’ pour l’Orchestre du fleuve Sénégal (membre)

AFRIQUE-FRANCE-MUSIQUE
23/03/2012 11:41 GMT

Dakar, 23 mars (APS) – L’artiste et acteur culturel Abou Thiam Ngaari Laaw tire un bilan ‘’positif’’ de sa participation au 6-ème Forum mondial de l’Eau (Marseille, 12-17 mars) où, avec l’Orchestre du fleuve Sénégal, il  a officiellement lance l’album ‘’Ngoo Maayo’’ (Ce fleuve, en pulaar) et participé à un panel sur le thème ‘’Eau et Culture’’.

‘’C’est un bilan positif en termes de compréhension de l’enjeu de l’eau pour notre monde. Notre participation à ce rendez-vous mondial de l’eau de Marseille 2012 renforce mes convictions sur mon combat pour la cause de l’eau potable pour tous’’, a dit le musicien dans un entretien accordé vendredi à l’APS.

Lors de cette rencontre, ‘’l’eau a été abordée sous tous les angles et j’étais heureux de participer au panel +Eau et Culture+ animé par des artistes venant de plusieurs pays’’. ‘’J’y ai naturellement pris la parole pour parler de mon Festival de l’Eau Fouta et de l’Orchestre du fleuve Sénégal’’ qui regroupe des artistes maliens, mauritaniens et sénégalais, a ajouté Abou Thiam.

Ngaari Laaw a affirmé que les différentes expériences développées par les acteurs de l’eau du monde au forum l’ont ‘’profondément séduit et inspiré’’. A ce sujet, il a signalé avoir donné l’exemple du musée de l’eau du Burkina Faso, ‘’une expérience que le promoteur souhaite reproduire au Sénégal en rapport avec le Festival de l’Eau’’.

Après sa participation au forum de Marseille, l’Orchestre du fleuve Sénégal a animé jeudi à l’Université Wageningen aux Pays-Bas la Journée mondiale de l’Eau, en présence du Prince héritier.

Sur le trajet Marseille-Paris-Bruxelles, en partance pour les Pays-Bas, il a écrit deux chansons (‘’Mamma’’ et ‘’FME’’) que le forum de l’Eau lui a inspiré. Il a annoncé à l’APS qu’il compte les mettre en musique à Dakar et Bruxelles, au mois de mai prochain.

Les 25 et 27 mars, deux concerts sont prévus à Amsterdam, a annoncé Abou Thiam, relevant qu’auparavant, lui et ses collègues rendront visite ‘’musicalement’’ aux Français vivant aux Pays-Bas dans le cadre de la célébration de la Quinzaine de la Francophonie

L’Orchestre du fleuve Sénégal, monté grâce au concours de Doen des Pays-Bas et de l’Organisation de la mise en valeur de Fleuve Sénégal (OMVS), se veut le miroir d’une unité culturelle partagée par les artistes qui le composent, se veut à la fois creuset d’enrichissement et tremplin pour intégrer le circuit professionnel.

L’idée de le mettre sur pied est née au cours du Festival de l’Eau en 2009 à Bow (région de Matam), comme recommandation du forum qui a réuni experts, acteurs culturels et populations à la base.

L’album ‘’Ngoo Maayo’’ qu’il a présenté à la rencontre de Marseille, est composé de six titres (‘’Ngoo Maayo’’, ‘’Ndiyam’’, ‘’Lambé’’, ‘’Fouta’’, ‘’Woul Koly’’, ‘’Musidaagal’’). Il a été enregistré et mixé à Dakar par Lamine Faye. Avant d’enregistrer, les musiciens s’étaient retrouvés en atelier, du 13 au 26 mai dernier à Guédiawaye. Ils avaient aussi procédé à une restitution de ses compositions à Dakar et Thiès.

Il y a aux chants Alphadio Dara Baldé (Guinée), Néné Bolol Guèye (Mauritanie), Mariam Djodjo Diabaté (Mali), Abou Thiam (Sénégal) et aux instruments Amadou Woury Diallo (flûte), Amadou Guèye (guitare), Bandioukou Koné (guitare, djembé), Baba Sissoko, Amadou Adama Guèye et Alassane Diallo (hoddu), Djiby Diallo (percussions, calebasse, djembé), Boubacar Ba (percussions).

ADC/ASG

Presse Forum Mondial Eau.pdf

Source: www.aps.sn/aps.php?/page=article&id_article=93292

Forum mondial de l’Eau : L’Orchestre du fleuve Sénégal invité à Marseille

Le Soleil – APS
Jeudi, 15 Mars 2012 09:55

L’Orchestre du fleuve Sénégal, qui regroupe des artistes maliens, mauritaniens et sénégalais, quitte Dakar ce 10 mars à destination de Marseille (France). Il participera au Forum mondial de l’Eau, du 12 au 17 mars dans cette ville du sud de la France.

En plus de l’animation à Marseille d’un spectacle pour présenter son album « Ngoo Maayo » (Ce fleuve, en langue pulaar). l’Orchestre du fleuve Sénégal participera, du 12 au 17 mars, avec divers acteurs culturels, à une série de panels consacrés à la problématique de la gestion de l’eau, indique l’artiste et acteur culturel, Abou Thiam Ngaari Laaw, l’un des membres de ce groupe.

Après le forum de Marseille pour lequel il est labellisé, ces musiciens sont attendus aux Pays-Bas pour une série de manifestations dans le cadre de la célébration de la Semaine de l’eau, à partir du 22 mars. L’album « Ngoo Maayo » est composé de six titres (« Ngoo Maayo », « Ndiyam », « Lambé », « Fouta », « Woul Koly », « Musidaagal »). Il a été enregistré et mixé à Dakar par Lamine Faye. Avant d’enregistrer, les musiciens s’étaient retrouvés en atelier, du 13 au 26 mai dernier à Guédiawaye. Ils avaient aussi procédé à une restitution de leurs compositions à Dakar et Thiès. Il y a, aux chants Alphadio Dara Baldé (Guinée), Néné Bolol Guèye (Mauritanie), Mariam Djodjo Diabaté (Mali), Abou Thiam (Sénégal) et aux instruments Amadou Woury Diallo (flûte), Amadou Guèye (guitare), Bandioukou Koné (guitare, djembé), Baba Sissoko, Amadou Adama Guèye et Alassane Diallo (hoddu), Djiby Diallo (percussions, calebasse, djembé) et Boubacar Ba (percussions).

Monté grâce au concours de Doen des Pays-Bas et de l’Organisation pour la mise en valeur de fleuve Sénégal (Omvs), l’orchestre du fleuve Sénégal, miroir d’une unité culturelle partagée par les artistes qui le composent, se veut à la fois creuset d’enrichissement et tremplin pour intégrer le circuit professionnel.

L’idée de le mettre sur pied est née au cours du Festival de l’Eau en 2009 à Bow (région de Matam), comme recommandation du forum qui a réuni experts, acteurs culturels et populations à la base.

Pour Djiby Diémé, manager d’artiste et acteur culturel, partie prenante du projet, « ce n’est pas facile .Il faut se féliciter de la coopération des musiciens qui font partie du projet»…


source: http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=12842:forum-mondial-de-leau-lorchestre-du-fleuve-senegal-invite-a-marseille-&catid=45:music&Itemid=109