A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Démarrage des auditions du concours de chant sur l’eau et l’environnement – [PhotoReportage]

07-01-2013 09:06

Démarrage des auditions du concours de chant sur l’eau et l’environnement – [PhotoReportage]

La 1ère phase des auditions du concours sur l’eau et l’environnement a eu lieu ce Jeudi 03 janvier 2013 au village de la biodiversité de Nouakchott. Au total, 75 artistes, répartis en trois groupes, doivent passer respectivement les 03, 10 et le 17 janvier devant le jury.


Le concours de chansons sur l’eau et l’environnement, organisé par l’artiste sénégalais Ngaari-Laaw et le CIMAN, est placé sous le haut patronage du ministère délégué auprès du premier ministre chargé de l’environnement et du développement durable, en partenariat avec le DOEN, l’OMVS, le RPC, le village de la biodiversité, avec le soutien d’Ahmed Ould Hamza, président de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN).

Ce Jeudi, 25 groupes d’artistes dans des styles différents se sont présentés devant un jury composé de Ciré Camara, Directeur de l’espace culturel Diadié Tabara Camara, de Maïmouna Mint Mouhamed Salem dite Mimi, directrice du village de la biodiversité, du doyen Athié Michri, animateur culturel et Waraba artiste rappeur.

Présenté par le maitre de cérémonie Mister X, Il y’en avait pour tous les goûts (reggae, rap, acoustique, musique traditionnelle…). Chacun des candidats a exhibé leur aspiration de l’eau et l’environnement. Le public venu nombreux s’est réjoui de la prestation de certaines révélations comme Samba Seck du sénégal, Coumba Diaw, cheikh Mall et bien d’autres …

Dans chaque phase, 4 groupes seront retenus pour disputer la finale. Les candidats devront attendre la fin des trois phases pour connaitre leur sort. «Ceux qui participent à cet évènement ayant dans l’esprit que la compétitivité se trompent, le but n’en est pas là. Nous avons organisé ce concours afin d’en faire des retrouvailles et des échanges culturels au tour de l’eau et l’environnement, pour la jeunesse des 4 pays de l’OMVS », a rappelé Babi Sarr.

Les lauréats recevront des prix allant de 150.000 à 350.000 FCFA, en plus d’une participation à une compilation. La deuxième phase des auditions se tiendra, ce jeudi 10 janvier au village de la biodiversité de Nouakchott.

Babacar Baye Ndiaye

source: cridem

Comments are closed.