A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

De black system à Fama Mbaye: 22 artistes pour une place de finale au concours sur l’eau et l’environnement

13 jan 2013

Belles voix par-ci, prestations captivantes par-là, la deuxième phase des auditions du concours de chansons sur l’eau et l’environnement a dévoilé d’inattendues surprises comme celle de Mohamed Ould Séyid lequel a flamboyé l’assistance par une prestation fouettée à base de paroles ultra-saisissantes déroulées sur un décor musical ultra-dansant.

À côté de lui, il y’avait également Hamath Kah, Cheikhna Bakary, Moussa Sarr, Fama Mbaye, Saidou Nourou Gaye, Abderrahmane Ba… soit, au total, 22 artistes, tous styles et générations fusionnés, venus éprouver leur chance pour décrocher une place de finaliste, ce jeudi 10 janvier, au concours de chansons sur l’eau et l’environnement, au Village de la Biodiversité.

C’est d’abord Black System qui ouvre les auditions, avant qu’une minute de prière ne s’ensuit en la mémoire de l’artiste Fatim Diallo, décédée à l’âge de 25 ans, à Nouakchott. « On a le blues ce soir, murmure Mister X. On a perdu une sœur, une personne qui nous était très chère, une personne très courageuse, très fière d’elle-même. Inna lilahi wa inna alleyhi radjiounne ».

Sur la scène, l’audition continue, avec Hamath Kah. A sa suite, Cheikhna Bakary, Moussa Sarr, C.H.B., Berndé Mbaroodi, MC Mallet et MC Fénandé se succéderont pour séduire le jury composé de Maïmouna Mint Saleck, de Ciré Camara, de Waraba, de Michry Athié et de Cheikh Ould Abba.

Débute ensuite une session de retour aux sources de plusieurs minutes imprégnées d’émotion, d’enracinement, d’identité, de diversité. D’abord, avec Fama Mbaye laquelle s’est complètement métamorphosée, puis avec Abderrahmane Bâ de Darorgal Nguenndi qui ne sépare jamais de sa canne, Thierno Moussa Mbodj de Piindi Léñol qui a dévoilé un intéressant spectacle sur la protection de l’environnement et enfin avec Diariata Moussa Sy.

D’Abderrahmane Brahim Dia à l’onctueuse et l’olympienne Zeinabou Alassane Gaye en passant par la coquette Dieynaba Demba Ndiaye, la nostalgique Aïda Diaw, l’iconoclaste Sow Ibrahima Mamadou de Mauritanides sans oublier les chaleureux jumeaux de Ngatamaaré et le flow un peu téméraire de 5e Underground, chaque candidat a différemment fait entendre ses messages sur l’eau et l’environnement avec souvent un fond musical très peu irrésistible.

Initié par l’artiste sénégalais Ngaari-Laaw, le concours de chansons sur l’eau et l’environnement est placé sous le haut patronage du ministère délégué auprès du premier ministre chargé de l’environnement et du développement durable, en partenariat avec le DOEN, l’OMVS, le RPC, le village de la biodiversité et avec le soutien d’Ahmed Ould Hamza, président de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN), du CIMAN et de Minen Tèye.

Babacar Baye Ndiaye

Production : www.cridem.org

Comments are closed.